HOME SPORTS RETRO SPORTS Octobre 1994 : les derniers scratchs de la saison pour Adam et Ligibel
Octobre 1994 : les derniers scratchs de la saison pour Adam et Ligibel Imprimer Envoyer
SPORTS - RETRO SPORTS
Mardi, 08 Octobre 2019 16:52

José Adam reste intraitable sur son terrain et Thierry Ligibel finit la saison comme il l’avait commencée.

 

Lorsque Jacques Gavoille signe le meilleur chrono de la première spéciale du Rallye Stanislas devant José Adam et Pascal Voirin, on se souvient alors que le Vosgien et sa R11 turbo se sont récemment signalés en remportant le groupe F au Rallye des Brimbelles et au Rallye de Meuse. En faire l’un des favoris de l’épreuve de l’ASA Stanislas devient donc parfaitement logique.

Mais défier José Adam sur son terrain est un gros challenge, même si celui-ci court peu, et Gavoille le vérifie dès la deuxième spéciale : le tracé réussit à la 205, pas à la R 11 turbo et le leadership du coup change aussitôt de mains.

La course continue sans Pascal Voirin dont la Porsche renonce. Meyer (R5 turbo) réussit bien un coup d’éclat dans la troisième spéciale et Gavoille se met de nouveau en évidence dans la cinquième mais rien n’y fait, Adam ne lâche pas la première place. « La voiture marchait vraiment bien, se savais que si je gérais bien ma course je ne serais pas rejoint » confie le Lorrain à l’arrivée. Gavoille de son côté indique qu’il a effectué l’essentiel de la course sans savoir quelle pénalité lui serait infligée à la suite d’un pointage en retard. La réponse, c’est une pénalité de dix secondes, qui le fait passer de la deuxième à la troisième place scratch derrière Lusurier mais ne remet pas en question sa victoire de groupe.

Lusurier pour sa part enlève le groupe N et ce n’était pas une mince affaire avec la cohorte de bonnes R5 GT turbo (Vilte, Roy, Marchal) présente au départ.

 

Classement scratch

1.    Adam – Benito, Peugeot 205 GTI, 18’52’’, 1er groupe A
2.    Lusurier – Lusurier, Renault 5 GT turbo, à 8’’, 1er groupe N
3.    Gavoille – Courroy, Renault 11 turbo, à 15’’, 1er groupe F
4.    Vilte – Colin, Renault 11 turbo, à 19’’
5.    Roy – Fombaron, Renault 5 GT turbo, à 27’’
6.    Goettelmann – Brion, Alfa GTV6, à 28’’
7.    Meyer – Hugel, R5 turbo, à 34’’
8.    Marchal – Rappine, Renault 5 GT turbo, à 36’’
9.    Brocard – Lagrange, Alpine A310, à 45’’
10.  Elfouni – Eisenmann, Renault 5 GT turbo, à 45’’, etc


Plaine et Cimes : Ligibel clôture en gagnant

Il a remporté l’épreuve d’ouverture de la saison en Lorraine-Alsace (le Florival), il remporte aussi l’épreuve de clôture (le Plaine et Cimes) et chaque fois il n’a pas été inquiété. Au Plaine et Cimes, Thierry Ligibel est parfois contrarié par un embrayage récalcitrant mais il termine avec une confortable avance de vingt-cinq secondes sur Jean-Marc Durr (Clio Williams) et quarante secondes sur Pascal Voirin (Porsche 911).
En groupe N, François Wehrlé enlève un match de R5 GT qui comme d’habitude tient toutes ses promesses. Hubert Rochelle finit à une seconde seulement de Wehrlé et quatre R5 GT turbo sont classées dans les dix premières places du scratch.

 

Classement scratch

1.    Ligibel – Kien, BMW M3, 17’50’, 1er groupe A
2.    Durr – Graff, Clio Williams, à 20’’
3.    Voirin – Voirin, Porsche 911, à 40’’, 1er groupe F
4.    Nadler – Vallet, Peugeot 309 GTI, à 54’’
5.    Ruer P. – Trichot, Rallye III, à 1’02’’
6.    Wehrlé – Roetsch, Renault 5 GT turbo, à 1’06’’, 1er groupe N
7.    Goettelmann – Brion, Alfa GTV6, à 1’06
8.    Rochelle – Chary, Renault 5 GT turbo, à 1’07’’
9.    Chkondali – Fombaron, Renault 5 GT turbo, à 1’17’’
10.  Weiss – Jacquart, Renault 5 GT turbo, à 1’18’’

 

En octobre 1994 toujours

Eric Mauffrey finit mal la saison. Brève, très brève apparition de Eric Mauffrey au Rallye du Limousin : le rallyman vosgien dispute une seule spéciale avant de sortir de la route sur le routier (oui sur le routier) suite à une mésentente avec son navigateur. Au Rallye du Touquet, Mauffrey est à l’arrivée mais à une quatorzième place qui est loin de le satisfaire. Il se montre aussi peu convaincu par sa Ford Escort RS 2000 qu’il juge faiblarde côté moteur et à la traîne côté suspensions. Or aucun développement n’est prévu…

Une course cadeau pour Lionel Didierlaurent. Lionel Didierlaurent a été stoppé par des problèmes mécaniques après deux spéciales au Rallye du Limousin mais Citroën Sport lui annonce une bonne nouvelle : il se verra confier, ainsi que Bernard Béguin et Patrick Magaud, une ZX groupe A au Rallye du Var. Un challenge pour le Vosgien puisqu’il aura une journée et pas une de plus pour découvrir la voiture.

Rallye Jeunes, première. La sélection régionale de la première édition de l’Opération Rallye Jeunes organisée par la FFSA, le ministère de la Jeunesse et des Sports et Peugeot a lieu sur le circuit de Chenevières (54) et réunit 1559 candidats. Stéphane Léchine, un jeune Doubiste de 23 ans, l’emporte et se qualifie pour la finale nationale qui aura lieu à Tournus. Avec 14 000 candidats inscrits dans toute la France, Rallye Jeunes est un formidable succès.

Kruger insatiable. Après sa victoire au Rallye des Brimbelles, Philippe Kruger se frotte au Championnat de France deuxième division dans l’Ardèche où il subit la loi de Delage et de sa BMW M3. Dans la foulée, le Nancéien s’engage à la Ronde de Quarré-les-Tombes (Yonne) qu’il remporte. Dans cette même épreuve, Alain Vauthier (Ford Sierra Cosworth) signe la victoire en groupe N.

Voirin de bout en bout en Haute-Saône. En tête de la première à la dernière spéciale, Pascal Voirin (Porsche 911) enregistre la deuxième victoire scratch de sa carrière au Rallye de Haute-Saône, la tâche du Vosgien se trouvant facilitée par les abandons successifs de François Grandjean et Jacques Gavoille. À la lutte durant toute la course pour l’obtention de la deuxième place, Dussaucy (Golf GTI) et Serrière (Alpine A110) finissent dans un mouchoir.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button
Bannière
Bannière