HOME SPORTS RETRO SPORTS Juillet – août 1992 : quand Riblet chante sous la pluie, Briche déchante
Juillet – août 1992 : quand Riblet chante sous la pluie, Briche déchante Imprimer Envoyer
SPORTS - RETRO SPORTS
Jeudi, 03 Août 2017 15:17

A ma gauche une Peugeot 309, à ma droite une R5 Turbo, au centre les routes mouillées de la Ronde Ruppéenne. Et le vainqueur est : Jean-Louis Riblet.


Riblet-Ruppenne-1992Selon Jean-Louis Riblet, sa Peugeot 309 disposait d’un rapport puissance / maniabilité « idéal » sur ce tracé.


L ‘épreuve se disputant à deux pas de son garage à Rupt-sur-Moselle, Jean-Louis Riblet pourrait sans doute disputer la Ronde Ruppéenne les yeux fermés. Pour autant, avec un client comme Jean Briche au départ, il est loin de partir favori car, aussi bien préparée soit-elle, une Peugeot 309 GTI ne peut pas – en tous cas sur le papier - rivaliser avec une R5 Turbo ; et encore moins lorsque ses 300 chevaux et plus sont emmenés par un pilote de cette expérience. A une exception près : lorsque la route ne lui permet pas d’utiliser cette puissance.

Et c’est justement le cas. Sur une chaussée rendue très grasse par les averses de la nuit, Briche réalise seulement le douzième chrono, loin, très loin d’un Riblet dont la 309 se révèle au contraire particulièrement performante du fait de son rapport puissance / maniabilité qualifié d’ « idéal sur ce tracé » par son pilote. Même s’il ne s’agit que des essais, le Vosgien a de quoi être confiant pour la suite puisqu’il a relégué Briche à six secondes.


Fade-Ruppenne-1992Dominique Fade (R5 GT turbo) crée la surprise en signant le meilleur chrono de la première spéciale.


Le premier tronçon chronométré rappelle que les choses ne se passent pas toujours comme on s’y attend. Riblet a des problèmes de tringlerie de boîte de vitesses et il concède deux dixièmes de seconde à Briche. Pourtant, aucun des deux ne réalise le meilleur chrono, œuvre en effet de l’inattendu Dominique Fade (R5 GT turbo) qui du coup endosse le costume de troisième « client » possible pour la victoire.

Ce rôle cependant, Fade ne le tient pas longtemps. A partir du deuxième tour, dont il signe le meilleur temps après avoir réglé ses problèmes, Riblet s’installe en tête et creuse régulièrement l’écart jusqu’à l’arrivée. Dégoûté par l’arrivée de nouvelles averses, Jean Briche jette l’éponge avant même la dernière spéciale.

Classement scratch

1.    Riblet – Waldmann, Peugeot 309 GTI, 9’45’, 1er groupe A
2.    Leuvrey – Leuvrey, Peugoet 205 GT, à 3’’
3.    Marquis – Lamboule, Simca Rallye III, à 4’’, 1er groupe F
4.    Villemin – Valentin, VW Golf GTI, à 9’’
5.    Fade – Courroy, Renault GT turbo, à 10’’, 1er groupe N
6.    Broccard – Lagrange, Alpine A 310, à 11’’
7.    Gavoille – Hurter, Renault 11 turbo, à 11’’
8.    Toussaint – Toussaint, Peugeot 205 GTI, à 18’’
9.    Remy – Remy, Peugeot 205 Rallye, à 19’’
10.  Alfieri – Jasmin, Renault GT turbo, à 20’’

En juillet-août toujours

Eric Mauffrey stoppé au Rouergue. Six spéciales après le départ du Rallye du Rouergue, Eric Mauffrey doit admettre qu’il ne rejoindra pas l’arrivée : impossible en effet de connaître la cause des problèmes d’alimentation d’essence qui affectent sa Clio. Le nouveau moteur (davantage de puissance et de couple) dont il disposait pour cette course rate son entrée.

Grégoire sur le podium à Magny-Cours. Après avoir ouvert son compteur de victoires à Rouen, Stéphan Grégoire confirme qu’il est entré dans le groupe des pilotes de pointe du championnat de Formule 3 en terminant troisième à Magny-Cours. Le pilote vittellois estime qu’il ne pouvait espérer un meilleur résultat sur le circuit du team Promatecme, qui n’est autre que celui de Franck Lagorce et Emmanuel Clérico, les deux leaders du championnat. Ce bel enthousiasme est douché deux semaines plus tard au Castellet où Grégoire abandonne dès le deuxième tour après être entré en collision avec un autre concurrent. Conséquence, il recule d’une place au classement général (5e).

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button
Bannière
Bannière