HOME SPORTS RENCONTRES Maxime Goettelmann : "je suis heureux de rivaliser avec les meilleurs au volant de ma vieille caisse"
Maxime Goettelmann : "je suis heureux de rivaliser avec les meilleurs au volant de ma vieille caisse" Imprimer Envoyer
SPORTS - RENCONTRES
Jeudi, 25 Octobre 2012 19:14

Maxime Goettelmann sera au départ du Rallye Stanislas ce week-end. Pas forcément pour gagner. Mais on peut parier qu'il ne sera pas loin au classement et ensoleillera l'épreuve de sa bonne humeur.

 

Goettelmann Vosgien-2011 estautomagMaxime Goettelmann a toujours le sourire aux lèvres. - Photo Estautomag.

 

Maxime Goettelmann est sans conteste parmi les pilotes régionaux l'un des plus sympathiques. En plus, il ne passe jamais inaperçu avec sa, pourtant discrète au niveau du look, légendaire BMW M3. Le pilote aussi est assez discret finalement, sauf derrière son volant. Car après un repos forcé de plusieurs semaines pour refaire une santé à son auto, il a effectué un excellent retour en terminant deuxième du Rallye de l'Alsace Bossue et sera ce week-end au Rallye Stanislas. Interrogatoire en règle de ce personnage atypique.

 

Pour commencer : nom, prénom, âge et profession...

Goettelmann, Maxime, 55 ans, chef d'entreprise à Châtenois pas dans les Vosges, en Alsace.

 

Comment s'est déroulé ton parcours sportif ?

J'ai commencé par le slalom avec une Autobianchi. J'ai gagné ma classe du premier coup. Puis je suis passé au rallye avec une Golf. J'ai obtenu de bons résultats. A un tel point que mes excellents classements m'ont valu de me faire contrôler. Mais tout s'est bien passé.

 

Il y a eu ensuite l'époque de l'Alfa GTV6.

Je l'ai gardée dix ans. Le public se régalait de mes dérapages. Mais avec la disparition du groupe F, je ne pouvais plus rouler avec et je m'en suis séparé. Je me suis tourné vers la BMW M3. C'est dommage, j'aurais aimé continuer à courir avec.

 

Goettelmann CristalUne BMW M3 discrète par son look, mais efficace avec Maxime Goettelmann au volant. - Photo Jérémy Robert.


En 2014, le problème va se poser de nouveau avec la BMW M3, tu vas faire quoi ?

Je peux encore m'engager avec mon auto jusqu'en 2013. Je dis bien m'engager, car je ne marque aucun point pour les championnats et je ne peux plus me qualifier pour la Finale de la coupe de France. Pour l'instant, si je peux courir je cours. D'autant que je suis heureux de pouvoir rivaliser avec les meilleurs au volant de ma vieille caisse. Après 2013 on verra.

 

La vieille caisse a eu des petits soucis de santé cette année ?

J'ai eu un petit problème moteur. J'aurais aimé participer au Rallye Vosgien et à celui de Morfontaine. J'ai préféré par précaution réviser la BMW et je ne suis revenu qu'au Rallye de l'Alsace Bossue. Je vais également participer aux deux derniers rallyes de la saison en Lorraine-Alsace. Le Stanislas ce week-end, puis le Rallye de Nancy.

 

Tu es quelqu'un d'apprécié dans le milieu des rallyes. A quoi attribues-tu cette popularité ?

Je ne me prends pas la tête. Je cours par plaisir. D'autant qu'à mon âge, on réfléchit aux choses différemment. C'est vrai que quand je suis allé voir le Rallye de France, beaucoup me reconnaissaient. Mais il faut relativiser. Par ma façon d'être, je pensais ne pas avoir d'ennemis. Sauf que si tu gagnes, tu arrives toujours à t'en faire.

 

Propos recueillis par Bruno Navarre.

 

Commentaires 

 
#1 julien 2012-10-26 21:43 j'adore ce pilote très bonne voiture et très très très bon pilote Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button
Bannière
Bannière