HOME SPORTS L'ACTUALITE 24 Heures du Mans : Thiriet by TDS Racing en pole des LMP2
24 Heures du Mans : Thiriet by TDS Racing en pole des LMP2 Imprimer Envoyer
SPORTS - L'ACTUALITE
Vendredi, 13 Juin 2014 14:27

Auteur de la pole position de sa catégorie, le team Thiriet by TDS Racing aborde l’épreuve mancelle dans les meilleures conditions. Reste à tenir.

Thiriet-LeMans-2014-qualifs-2Thiriet by TDS Racing dispute sa première course avec la Ligier JS P2 et sa pole position en fait d’ores et déjà l’équipe à battre dans la catégorie LMP2. – Photo DPPI.

 

Ce n’est qu’un début mais le team Thiriet by TDS Racing a très bien entamé les 24 Heures du Mans en signant le meilleur temps des essais qualificatifs de sa catégorie.

Au volant de la nouvelle Ligier JS P2 produite par Onroak Automotive, Tristan Gommendy a signé le premier temps de référence en 3’38’’094 peu avant la pause de 21 heures. Puis il est  reparti  au tout début de la dernière séance et a réussi cette fois un 3’37’’609 qui n’a pas été amélioré jusqu’à la fin de la séance à minuit.

« Nous sommes très contents, indique Tristan Gommendy, c’est une pole plus symbolique qu’autre chose mais elle est importante pour Onroak Automotive, pour Ligier, pour toute l’équipe et pour moi-même. Cela vient récompenser le travail de toute l’équipe. Il y a quelques mois, nous nous sommes adaptés à la Morgan. Là, nous avons reçu une Ligier que personne ne connaît complètement. Nous n’avions pas de référence et cela nous a demandé d’être très solides mentalement. C’est un vrai résultat d’équipe ! Je tire un grand coup de chapeau à Onroak pour cette nouvelle voiture, ils prouvent qu’ils ont fait un gros travail de développement en seulement quatre mois. Pour notre part, nous avons su tirer le maximum de ce qu’on connait de la voiture à ce jour ».

Pierre Thiriet reste prudent

En 2013, l’équipe avait connu une édition très mouvementée avec une sortie de route lors des essais qui avait contraint les mécanos à travailler toute la nuit pour aligner la voiture au départ. Puis en course, Ludovic Badey avait perdu le contrôle de la voiture sur une flaque d’eau à la sortie d’Arnage et percuté un rail de face. D’où la prudence de Pierre Thiriet qui rappelle avoir fini seulement une fois en trois participations. Jeudi soir, effectuant un relais complet afin de valider les réglages de la voiture,  il fut même à deux doigts de partir à la faute dans les S Porsche sur de l’huile laissée par un concurrent le précédant. Une mésaventure qui selon lui montre bien que « tout peut toujours arriver ».

A en croire les épaves jonchant les bords de la piste, ils sont déjà nombreux cette année à en avoir fait l’expérience lors des essais. Pierre Thiriet n’a pas compté les épaves au bord de la piste mais elles sont là et elles ont provoqué quantité  de drapeaux jaunes. La promesse d’une course nerveuse ? « Ce qui est sûr, c’est que ça va pousser fort derrière » promet Pierre Thiriet.

Réponse ce samedi à partir de 15 heures. La n°46 du team Thiriet by TDS Racing partira de la cinquième ligne de la grille de départ.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button
Bannière
Bannière