HOME SPORTS L'ACTUALITE Hongrie / WTCC : Muller sauve les meubles
Hongrie / WTCC : Muller sauve les meubles Imprimer Envoyer
SPORTS - L'ACTUALITE
Mardi, 06 Mai 2014 14:51

Yvan Muller a survolé la première course mais aucun pilote Citroën n’est monté sur le podium lors de la deuxième. Sur le Hungaroring, mieux valait partir en tête.
Chevrolet-Cruze-Coronel-Hungaroring-2014Trois Chevrolet Cruze (ici celle de Coronel) et une Honda Civic devant les Citroën Elysée lors de la deuxième course : une grande première depuis le début du championnat. - Photo DR

L’étape hongroise était partie pour se jouer comme les précédentes, c'est-à-dire survolée par les Citroën Elysée. Partis en tête, Yvan Muller et José-María López s’étaient imposés dans cet ordre devant la Honda Civic de Monteiro qui jamais n’avait été en mesure de les inquiéter. Dans le tableau, ne manquait finalement que Loeb auquel son mauvais départ lui avait valu de se retrouver enfermé au premier virage. Pointé septième à l’issue du premier tour, l’Alsacien de fait ne parvenait pas à améliorer sa position ensuite.


Loeb venait de vérifier que les dépassements relevaient du miracle sur ce circuit. C’est dire la tâche qui l’attendait, mais aussi Muller et López, lors de la course 2 où les Citroën s’élançaient cette fois en huitième, neuvième et dixième positions du fait du système de grille inversée.


Muller et López sauvaient les meubles en grignotant quelques places mais butaient ensuite sur Coronel qui en les bouchonnant, les empêchait de revenir sur un trio de tête composé de Morbidelli (Chevrolet Cruze), Monteiro (Honda Civic) et Valente (Chevrolet Cruze). Pas plus heureux que lors de la première course, Loeb quant à lui restait prisonnier du peloton.


D’où cette grande première avec aucune Citroën sur le podium de cette course, la victoire revenant finalement à l’ex-pilote de F1 Gianni Morbidelli.


Le patron du Team Citroën, Yves Matton, n’a pas joué la surprise devant ce résultat, estimant qu’en raison de l’impossibilité de doubler sur ce circuit « il était quasiment impossible de remonter sur le podium de la course 2 ».


Plus généralement, il a noté un resserrement des valeurs entre les constructeurs du fait de l’obligation pour les Citroën d’embarquer désormais un lest de compensation de 60 kg. Pour preuve selon lui, les essais qualificatifs de la première course au cours desquels « la Q2 a été particulièrement disputée, jusqu’à la dernière seconde quand Gabriele Tarquini s’est emparé du meilleur temps. Nos pilotes ont fait la différence en Q3, et notamment Yvan et José qui ont usé de leur expérience pour boucler des tours à la limite ».


Le championnat WTCC serait-il en train de s’animer ?


Course1


1.    Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC) 14 tours
2.    José-María López (Citroën C-Elysée WTCC) + 1’’282
3.    Tiago Monteiro (Honda Civic WTCC) + 8’’961
4.    Gabriele Tarquini (Honda Civic WTCC) + 13’’980
5.    Mehdi Bennani (Honda Civic WTCC) + 14’’747
6.    Norbert Michelisz (Honda Civic WTCC) + 16’’672
7.    Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC) + 17’’475
(Meilleur tour : Yvan Muller 1’50’’119)


Course 2


1.    Gianni Morbidelli (Chevrolet RML Cruze) 14 tours
2.    Tiago Monteiro (Honda Civic WTCC) + 0’’350
3.    Hugo Valente (Chevrolet RML Cruze) + 1’’206
4.    Tom Coronel (Chevrolet RML Cruze) + 5’’104
5.    Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC) + 5’’435
6.    José-María López (Citroën C-Elysée WTCC) + 5’605
7.    Tom Chilton (Chevrolet RML Cruze) + 6’’306
8.    Gabriele Tarquini (Honda Civic WTCC) + 7’’828
9.    Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC) + 8’’308
(Meilleur tour : Tiago Monteiro 1’51’’088)

 

Championnat du Monde pilotes : 1. José-María López, 115 pts ; 2. Yvan Muller, 105 pts ;  3. Sébastien Loeb, 84 pts ; 4. Tiago Monteiro, 65 pts ; 5. Gabriele Taquini, 48 pts.


Championnat du Monde constructeurs : 1.Citroën, 271 pts ; 2.Honda, 172 pts ; 3. Lada 112 pts.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button
Bannière
Bannière