HOME SPORTS L'ACTUALITE ELMS/Silverstone : Thiriet commence par une victoire
ELMS/Silverstone : Thiriet commence par une victoire Imprimer Envoyer
SPORTS - L'ACTUALITE
Jeudi, 24 Avril 2014 10:03

En remportant la première manche du Championnat ELMS, Thiriet by TDS Racing entame idéalement sa campagne pour la reconquête du titre.
Thiriet-Silverstone-2014-podiumPierre Thiriet et ses deux coéquipiers Ludovic Badey et Tristan Gommendy ne pouvaient pas mieux commencer la saison. – Photo DPPI.

 

On peut admettre que le team Jota Sports ait longtemps cru qu’il remporterait les 4 Heures de Silverstone. D’abord, sa Morgan-Nissan avait signé le meilleur temps des essais qualificatifs, ensuite, elle occupait la tête au bout de trois heures de course.


Son dernier ennemi ? Le trafic, comme allait le vérifier son pilote, Simon Dolan alors que la dernière heure était à peine entamée. Une tentative de dépassement de la Morgan-Judd du team Larbre Compétition sur une GTE : Dolan, surpris par la manoeuvre, partait dans l’herbe avant d’entrer en collision avec l’une des deux voitures. Ainsi s’achevait l’aventure de l’écurie britannique qui évidemment pouvait nourrir quelque désappointement, tant la victoire lui paraissait promise lors de cette manche d’ouverture de l’European Le Mans Series 2014.


Une quinzaine de tours plus tard, soit le temps qu’il avait fallu pour ramasser de tous les débris, une nouvelle course débutait à l’effacement de la voiture de sécurité ; un sprint en fait, dont on pensait qu’il avait toutes les chances de sourire à l’Oreca-Judd de Race Performance puisqu’elle était aux premières loges d’un peloton désormais regroupé. Derrière elle cependant, se trouvait certain Tristan Gommendy qui visiblement avait décidé de signer de manière spectaculaire son entrée dans le team Thiriet by TDS Racing. A six tours de l’arrivée, utilisant toute son expérience des courses de monoplaces (Formule 3), il lançait une attaque décisive dans le virage le plus rapide du circuit et filait ensuite vers la victoire. Sa première en endurance.


Thiriet-Silvestone-2014-courseThiriet by TDS Racing s’est adapté sans difficulté au nouveau châssis fourni par Onroak Automotive. – Photo DPPI.


 « Oui, il y a eu du sport ! » confirme Pierre Thiriet qui avait pris la responsabilité du départ, exercice dont il rappelle qu’il l’affectionnait particulièrement lorsqu’il disputait le Megane Trophy. Parti en troisième ligne du fait du cinquième temps obtenu lors des essais qualificatifs, il avait déjà gagné une place en arrivant au premier virage, signe d’autant plus encourageant selon lui que les autres équipes alignaient systématiquement leurs pilotes « platinium » au départ. Quand Pierre Thiriet gagna encore une place, ce qui n’était pas simple dans le trafic, la Morgan-Nissan du team Thiriet by TDS Racing se retrouva donc troisième, signe à la fois de la confiance du pilote et de la compétitivité d’une voiture dont le pilote pensait pourtant qu’elle ne serait pas vraiment avantagée par ce circuit, reconnaissant qu’elle « manque un peu de charge, même si c’est seulement l’affaire de quelques petits dixièmes ». L’adaptation au nouveau châssis fourni par Onroak Automotive en tout cas n’a perturbé ni le pilote ni l’équipe : « La Morgan est très saine, très facile à conduire et très sécurisante dans les courbes très rapides ». Quant à l’équipe technique, « elle avait quelques nouveaux repères à prendre mais son travail n’est pas fondamentalement différent ».


La reconquête du titre n’est pas acquise car de sérieux adversaires (voir les performances de Jota Sports à Silverstone) se dressent cette année sur la route du champion 2012. Pierre Thiriet indique que « le niveau a monté et que le championnat sera très serré ». Il n’empêche, en s’imposant à Silverstone, Thiriet by TDS Racing a engrangé une bonne dose de confiance qui ne pourra que lui servir par la suite. A Imola par exemple où la deuxième manche se déroulera les 17 et 18 mai. MT


Classement des 4 Heures de Silverstone


1.    Thiriet by TDS Racing (Thiriet-Badey-Gommendy), Morgan-Nissan
2.    Race Performance (Frey-Mailleux), Oreca 03-Judd, à 3’’828
3.    Newblood by Moran Racing (Klien-Hirsch-Brandela), Morgan-Judd, à 4’’731
4.    Greaves Motorsport (Kimbersmith-Dyson-McMurry), Zytek-Nissan, à 14’’388
5.    Signatech Alpine (Chatin-Panciatici-Webb), Alpine-Nissan, à 55’’068

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button
Bannière
Bannière