Pierre Thiriet : «nous avons perdu le titre en Hongrie» Imprimer
SPORTS - L'ACTUALITE
Mercredi, 23 Octobre 2013 18:41

Pour le pilote vosgien, le championnat ELMS s’est joué dans l’avant-dernière manche de la saison, pas au Castellet.Thiriet-Silvertsone-2013-2Pierre Thiriet (ici à Siverstone) : « passe encore d’être battu dans des conditions normales mais pas de cette manière. »
Tenant du titre European Le Mans Series, le team Thiriet by TDS Racing a longtemps fait figure de postulant numéro un à sa succession. Il s’attendait certes à de meilleurs débuts à Silverstone (3e place) où la course avait été bouleversée par la pluie mais ses deux courses suivantes à Imola et en Autriche avaient été brillantes, couronnées de deux victoires qui l’avaient installé à une première place dont, croyait-on, personne ne parviendrait à le déloger, pas même l’équipe Alpine.


Sauf qu’il y eut ensuite la Hongrie. En se fourvoyant dans ses choix de pneumatiques, l’équipe de Pierre Thiriet et Mathias Beche ne parvenait pas à faire mieux que sixième. Elle était même doublement punie puisque dans le même temps, Alpine signait sa première victoire de la saison et revenait à sa hauteur au classement général.
Epilogue incroyable au Castellet : l’Oreca-Nissan de Thiriet by TDS Racing perdait une roue. Alpine était sacré champion…


Pierre Thiriet est déçu, on le serait à moins.


Pour commencer, il faut parler de cette roue perdue au Castellet. Comment expliquer qu’un tel incident ait pu se produire ?


Pierre Thiriet. - Nous n’en connaissons pas la raison. Mathias Beche était au volant, il avait fait une bonne qualification et avait bien commencé la course quand la roue s’est détachée à plus de 270 km/h dans une courbe. Rien d’anormal ne s’était produit auparavant, si ce n’est un petit choc mais du côté opposé. La chance de Mathias a été de parvenir à ramener la voiture au stand mais nous avons perdu beaucoup de temps car il a fallu réparer les dommages subis par la voiture, à commencer par le système de freinage qui avait été arraché, et tout contrôler. Ce que nous ne comprenons pas, c’est pourquoi la roue est partie au bout d’une demi-heure de course. La théorie de l’écrou mal serré ne tient pas car dans ce cas, la roue serait partie tout de suite. Par ailleurs, l’équipe respecte scrupuleusement les préconisations du constructeur en terme d’usure des pièces. Ce qui nous est arrivé est vraiment un mystère.


 Comment l’équipe a-t-elle vécu la perte du titre ?


Pierre Thiriet. - Pour moi en tout cas c’est une très grosse déception. Passe encore d’être battu dans des conditions normales mais pas de cette manière. Je suis persuadé que l’équipe Alpine elle aussi aurait préféré gagner à la régulière. Maintenant, j’estime que nous n’avons pas perdu le titre lors de cette course mais lors de la précédente en Hongrie où nous avons fini seulement sixièmes à cause de nos mauvais choix de pneus. Nous avons brûlé notre joker ce jour-là puisqu’au lieu de prendre encore quelques points d’avance supplémentaires et conforter notre place de leaders, nous avons été rejoints en tête par Alpine qui, coïncidence fâcheuse, a justement remporté sa seule victoire de la saison.


Est-il dans les projets de Thiriet by TDS Racing de prendre sa revanche en 2014 ?


Pierre Thiriet. - C’est encore flou, on verra avec le budget dont nous disposerons. Je reconnais que j’aimerais bien repartir en ELMS car ce championnat a bien évolué. Les plateaux sont bien fournis et intéressants. Et l’idée de récupérer le titre est motivante. La piste du GT toutefois n’est pas exclue. Le WEC, il y a très peu de chances que nous nous y engagions puisqu’il nécessite des budgets énormes. De plus, il s’adresse uniquement à des pilotes professionnels, ce qui n’est pas un objectif pour moi. En fait, l’idée qui me séduirait le plus serait celle d’une nouvelle saison en ELMS agrémentée de quelques courses « bonus » aux Etats-Unis telles que Sebring, Petit Le Mans ou Daytona.  J’ai adoré l’ambiance américaine lorsque nous y avons couru en 2012.


Et les 24 Heures du Mans ?


C’est vrai que la perte du titre ELMS nous a aussi fait perdre notre invitation automatique. On ne peut évidemment jurer de rien mais je pense toutefois que la notoriété de notre team est suffisamment établie pour que notre candidature soit acceptée si nous venons à nous y engager.


2013 : Alpine le plus régulier

Rappel des résultats de la saison 2013 :


Silverstone : Thiriet 3e, Alpine 4e
Imola : Thiriet 1er, Alpine 2e
Red Bull Ring : Thiriet 1er, Alpine 2e
Hungaroring : Alpine 1er, Thiriet 6e
Le Castellet : Alpine 4e, Thiriet 22e