Rallye de Printemps : les Forès reverdissent Imprimer
SPORTS - L'ACTUALITE
Dimanche, 03 Mars 2013 17:19

Daniel Forès, associé à son fils Vincent, a dominé de la tête et des épaules le Rallye de Printemps en s'imposant devant Steve Mourey et Raphaël Bouchy.

Fores-Printemps 2013-515 JRDaniel Forès a démarré sa saison sur les chapeaux de roues. - Photo Jérémy Robert.

 

A 61 ans, Daniel Forès est encore bien vert et pas du genre à hiberner. Le printemps a été un peu anticipé pour la première épreuve de la saison en Lorraine-Alsace. Mais qu'importe les températures négatives, de bon matin ce dimanche 3 mars, le pilote meusien était chaud.

  38 équipages seulement étaient au départ du Rallye de Printemps disputé autour de Brin-sur-Seille au Nord-Est de Nancy. Un maigre plateau qui réunissait pourtant une belle brochette de candidats à la victoire. Daniel Forès en faisait évidemment partie, même s'il avait face à lui les trois S2000 de Raphaël Bouchy, Grégory Dapoigny et David Edel, la 206 S1600 de Steve Mourey et la Porsche GT de Murat Dogral, des autos bien plus récentes que sa 306 Maxi, bientôt promise au groupe Z.

  Il en faut plus pour impressionner l'homme aux 57 victoires, navigué pour l'occasion par son fils, Vincent, de retour à la compétition. D'entrée de jeu, il a assommé tout le monde en infligeant dès la première spéciale 7"6 à Steve Mourey, 8"6 à Grégory Dapoigny et un dixième de plus à Willy Alcaraz, quatrième et bien sûr leader du groupe N. Murat Dogral a déjà concédé plus de 10", Raphaël Bouchy et David Edel le double.

 

Grégory Dapoigny à la faute

Loin de se contenter de cette avance déjà substantielle, Daniel Forès a continué à attaquer. Parmi les poursuivants, Grégory Dapoigny a été la première et principale victime de sa domination. Dans le deuxième chrono, il est sorti de la route, endommageant assez sérieusement sa 207 S2000.

  Seul Steve Mourey a suivi, le rythme, mais à distance. Il n'a pas réussi une seule fois à devancer le leader qui a signé tous les meilleurs temps de l'épreuve avec la régularité d'un métronome, pour remporter la 58e victoire de sa carrière.

 

Poirot profite des malheurs d'Alcaraz en groupe N  

Logiquement, les deux S2000 rescapées, la 207 de Raphaël Bouchy et la Punto de David Edel ont pris respectivement les troisième et quatrième places. La cinquième et la victoire du groupe N semblaient promises à Willy Alcaraz qui n'a eu aucun mal à troquer son Buggy RCZ du Dakar contre sa vaillante Mitsubishi Lancer. Enfin, vaillante jusqu'à la liaison entre les deux dernières spéciales où la boîte de transfert a cassé, occasionnant l'abandon du Nancéien.

  Murat Dogral et Laurent Poirot ont été les deux bénéficiaires de cette mésaventure. L'Alsacien a hérité de la cinquième place tout en gagnant le groupe GT dans lequel il était esseulé. Laurent Poirot lui, s'est adjugé le groupe N, un succès avec lequel il flirtait déjà depuis quelques saisons.

Fra-Printemps 2013 JRPremière victoire en groupe R pour Jonathan Fra. - Photo Jérémy Robert.

  Autre victoire inédite, celle de Jonathan Fra. Au volant de sa Twingo R2, le jeune Nancéien a terminé sixième de l'épreuve et remporté le groupe R. Il est suivi au classement général par la Saxo de Cyril Courtois, vainqueur du groupe F2000. En groupe Z, Maxime Goettelmann était forfait et Christian Chiaravita sur sa BMW 325 s'est imposé.

 

Ange Welfringer et Julien Fath lauréats des "historiques"

En prélude au rallye moderne, deux épreuves historiques étaient organisées. En VHC, trois Porsche 911 SC étaient engagées. Ange Welfringer s'est imposé devant Jean-François Grobot.

Fath-Printemps 2013 JR Julien Fath et Camille Leguiller ont remporté l'épreuve VHRS. - Photo Jérémy Robert.

  Les équipages VHRS étaient plus nombreux puisqu'ils étaient 11 au départ. Là aussi c'est une Porsche qui s'est imposée, la 928 de Julien Fath et Camille Leguiller. Ils ont devancé la NSU TT de Jean Greilich et Arnaud Martin et la Sunbeam Lotus de Jean-Pierre Glath et Pierre Colliard. B.N.


Les classements :

1 FORES Daniel/FORES Vincent - Peugeot 306 Maxi (A 7K) 19’02:4
2 MOUREY Steve/FAIVRE Emeline - Peugeot 206 S1600 (A 6K) à 22:9
3 BOUCHY Raphaël/LALLEMENT Géraldine - Peugeot 207 S2000 (A 7S) à 32:8
4 EDEL David/STIRLING Marie - Fiat Punto S2000 (A 7S) à 50:4
5 DOGRAL Murat/HEITZ Stéphane - Porsche 996 GT3 (GT 10) à 1’15:0
6 FRA Jonathan/LANDAIS Vincent - Renault Twingo R2 (R 2) à 1’35:7
7 COURTOY Cyril/BARBASON Sylvain - Citroën Saxo (F2 13) à 1’39:5
8 MAIRE Pascal/BAIL Christophe - Citroën Saxo VTS (A 6) à 1’49:1
9 CONTE Paul/DOSCH Stéphane - Citroën C2 R2 (R 2) à 2’03:0
10 POIROT Laurent/DE TADDEO Guillaume - Saxo VTS (FN 2) à 2’09:4
11 ORIEL Grégory/THIRIET Mickaël - Renault Clio RS (FA 7) à 2’15:8
12 VALENCE Francis/JUIF Denis - Renault 5 GT Turbo (F2 14) à 2’23:5
13 ROLIN Sébastien/GUSTIN Cédric - Citroën C2 R2 (R 2) à 2’31:7
14 GRAVIER Franck/BERNARDIN Muriel - Peugeot 207 (R 3) à 2’37:3
15 BRAUNSTEIN Nicolas/ROCHE Yannick - Mitsubishi Lancer Evo8 (N 4) à 2’37:7
16 WENDLING Yannick/WENDLING Fanny - Peugeot 106 (FN 2) à 2’50:2
17 CORDIER Patrice/MOUGENOT Hanghy - Peugeot 106 (F2 12) à 2’53:6
18 SIMONIN Amaury/GRANDMOUGIN Hélène - Peugeot 106 Xsi (FN 1) à 2’53:8
19 BRIANTAIS Gaëtan/BRIANTAIS Géraldine - Citroën AX GTI (FN 1) à 2’59:4
20 FRITZ Olivier/STRASSER Philippe - Renault Clio RS (N 3) à 3’09:3
21 CHIARAVITA Christian/ANTOINE Didier - BMW 325 (Z 15) à 3’32:5
22 HOST Arnaud/JEANNOT Marine - Citroën Saxo (FN 2) à 3’32:9
23 LANTHERMANN Jérémy/MAILLARD Sébastien - 106 Xsi (A 5) à 3’40:3
24 GILLARD Richard/GILLARD Valérie - Peugeot 206 RC (F2 14) à 3’59:8
25 MANCIAUX Damien/DUTHU Florian - Peugeot 106 (FA 6) à 4’14:5
26 VILLEMIN Maxime/PINOT Mélodie - Peugeot 206 Kit Car (A 6K) à 4’16:7
27 GLAUDEL Eric/GLAUDEL Romain - Peugeot 206 Kit Car (A 6K) à 4’33:0
28 PETITJEAN Frédéric/ROBICHON Olivier - Peugeot 206 Xs (A 6K) à 4’34:3
29 DAPOIGNY Jérémy/HARO Didier - Citroën C2Super 1600S (A 6K) à 4’56:3
30 CORDEL Jean-Christophe/VARNIER Thibaut - Peugeot 207 RC (R 3) à 6’47:7
31 HEITZLER Bernard/DANTZER Chantal - Peugeot 106 XSi (FN 1) à 6’52:1
32 TACQUARD Emmanuel/ANCELIN Julien - Renault Clio 16S (F2 14) à 8’26:4
en gras : victoire de groupe
en italique : victoire de classe

VHC
1 WELFRINGER Ange/DI SCALA Emmanuel - Porsche 911 SC (3S C5S) 21:43:1
2 GROBOT Jean-Francois/CATTANT Philippe - Porsche 911 SC (3S C5S) à 22:3
3 GODIE Geoffrey/GODIE André - Porsche 911 SC (CLA 0) à 1’08:3

VHRS
1 FATH Julien/LEGUILLER Camille - Porsche 928 (RP 0) 0:26
2 GREILICH Jean/MARTIN Arnaud - NSU 1200 TT (RH 0) à 21
3 GLATH Jean-Pierre/COLLIARD Pierre - Talbot Sunbeam Lotus (RH 0) à 24
4 LAURIN Denis/LAURIN Sandrine - Porsche 911 (RH 0) à 30
5 MILLET Philippe/THIERRY Séverine    Talbot - Samba Rallye (RH 0) à 36
6 KLAUS Guy/GLAT Alex - BMW (RH 0) à 44
7 JUDON Frédéric/JUDON Elisa - Opel GT (RH 0) à 58
8 MEUNIER Franck/MEUNIER Marjorie - Alfa Roméo Alfetta GTV (RH 0) à 1’56
9 COLLIGNON Stéphan/BOUCHADA Maamar - Porsche 924 (RH 0) à 2’09
10 FRAY Gérard/FRAY Jean Philippe - Porsche 911 SC (RH 0) à 4’33
11 BERNET Sylvain/REMY Jacques - Ford RS 2000 (RH 0) à 16’14