Ils préparent la saison 2013 : Olivier Courtois va soigner son image de "Marques" Imprimer
SPORTS - L'ACTUALITE
Jeudi, 21 Février 2013 16:34

Sa Mégane étant vendue depuis l'automne, Olivier Courtois courra uniquement avec sa Clio R3 en 2013, avec une implication dans le nouveau championnat de France des rallyes Marques.

Montage CourtoisOlivier Courtois n'a plus que sa Clio R3 pour courir cette saison.


Olivier Courtois est à la montagne en ce moment. Non pas pour parfaire sa condition physique, mais pour passer des vacances en famille. Un moment que le pilote alsacien apprécie : "mon fils a onze ans et c'est la première fois que j'ai la possibilité de faire du ski avec lui. J'avais besoin de ces vacances".

  C'est vrai aussi qu'il n'a plus qu'une auto à préparer cette année. Sa Maxi Mégane lui a été rachetée juste avant la finale de la Coupe de France des rallyes. Presqu'une aubaine : "je n'ai aucun regret de l'avoir vendue étant donné la conjoncture actuelle".

  Il lui reste la Clio R3 avec laquelle, la saison dernière encore, il disputait le trophée national Renault-Sport. Mais voilà, cette formule de promotion s'est arrêtée. Ici non plus, pas de regret de la part d'Olivier Courtois : "la Clio est une auto amusante à conduire. Même si je la trouve trop lourde, je prends beaucoup de plaisir en la pilotant. Et puis Renault Sport va s'investir dans le nouveau championnat de France des rallyes Marques et j'ai été contacté pour y marquer des points sur certaines épreuves".

  Le championnat de France est la première partie du programme 2013 d'Olivier Courtois : "je vais disputer le Rallye Lyon-Charbonnières et certainement celui du Limousin. Je voulais aller aux Vins-Mâcon, mais ce week-end là, j'ai des journées portes ouvertes. Bien sûr j'irai à mes rendez-vous traditionnels que sont les Rallyes du Mont-Blanc et du Var. Sans oublier, au niveau des grosses épreuves, le Rallye de France, si je peux me libérer professionnellement".

  Olivier Courtois ne va pas pour autant délaisser les épreuves régionales : "il est évident que je serai au Rallye du Crémant d'Alsace, anciennement Rallye du Florival, dans trois semaines et au Plaine et Cimes un peu plus tard. Dans les épreuves régionales je viserai une place dans les dix premiers, des victoires de groupe et de classe. Je peux aussi profiter des circonstances de course. La situation a un peu changé par rapport à l'époque Mégane. Avant on était étonné quand je ne gagnais pas. Maintenant on va être étonné si je gagne avec la Clio".

  Au niveau de la préparation de son auto, le pilote ne s'affole pas : "je n'y ai pas encore touché. De toute manière, je n'ai pas beaucoup de choses à faire. Elle avait été révisée de fond en comble avant le Rallye de France".

  Premier rendez-vous donc pour Olivier Courtois le 16 mars du côté de Rouffach avec à ses côtés comme l'an passé Kevin Bronner. B.N.