HOME SOCIETE ACTUALITE Ils ont osé !
Ils ont osé ! Imprimer Envoyer
SOCIETE - ACTUALITE
Mardi, 17 Septembre 2013 16:11

La tristesse le disputait à l'extravagance. La Moselle y ajoute le mauvais goût teinté d'horreur sur le CD1, entre Metz et Thionville.

Giratoire-Moselle-1Une belle publicité pour l’automobile, à deux pas de l’usine de moteurs de Trémery…

Dans la folie administrative du rond-point à tout va, certains imaginent des décors plus ou moins inspirés, du massif de fleurs au bosquet boisé. Le département de la Moselle n'écoutant que son sens civique à tout simplement conçu une scène de catastrophe routière.

Non seulement deux ex-vraies automobiles en situation évidente de collision ont été juchées au faîte du point central mais, pour faire bonne mesure, les artistes ont ajouté un scooter en équilibre délicat.

Le tout est ponctué de slogans qu'il est plus prudent de ne pas vouloir décrypter sous peine de perdre l'équilibre indispensable à une bonne manœuvre giratoire. On imagine l'effet par une nuit un peu brumeuse... Juste ce qu'il faut pour déclencher un sur-accident du plus bel effet.

Giratoire-Moselle-2Une catastrophe routière ? Pas seulement…

Seul avantage : il suffirait alors de déposer les nouvelles carcasses sur le terre-plein central, la surface n'y manque pas.

Cette scène s'ajoute aux multiples initiatives destinées à nous faire peur sur la route, selon le vieil adage qui voudrait nous faire croire que la sagesse est au bout de ce chemin.

Comment peut-on colporter aujourd'hui encore de telles sornettes ? Seule la maîtrise et la connaissance peuvent animer un courant salutaire. On veut croire que ces carcasses et ces slogans primaires ne passeront pas l'hiver, la D1, axe majeur parallèle à l'A31, mérite mieux que cela. Et d'autant plus qu'elle conduit, à deux pas de là, à l'un des fleurons de l'industrie automobile française, l'usine de moteurs PSA Peugeot Citroën de Trémery.

On voudrait nous dégoûter à tout jamais de prendre le volant qu'on ne s'y prendrait pas autrement. Pour mieux se lamenter ensuite sur le sort de cette industrie. B.M.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button