HOME CONSTRUCTEURS ESSAIS Volvo S60 : l'hybride sinon rien
Volvo S60 : l'hybride sinon rien Imprimer Envoyer
CONSTRUCTEURS - ESSAIS
Vendredi, 04 Octobre 2019 15:53

Break et SUV en tête, le constructeur suédois reste cependant fidèle à la berline S60. Ce contrepoint utile au break V60 ne jure et ne roule que sous la bannière économe d'une motorisation hybride T8.

 

Volvo-S60-T8-AVG

 

Un monde inédit s'ouvre aujourd'hui avec la berline S60 de Volvo. Non seulement, elle est proposée sans motorisation diesel mais, mondialisation exacerbée oblige, elle nous vient directement des USA où le constructeur suédois a ouvert une usine, à Charleston. Plus encore, la France a décidé d'importer une seule motorisation, hybride, évidemment. La S60 entre ainsi dans la danse avec son moteur essence 2 litres bien connu, assaisonné à la sauce hybride rechargeable. Un menu copieux en l'occurrence sur cette formule dite T 8, puisque le turbo pousse les feux jusqu'à 303 chevaux appuyés par  les électrons jusqu'à 65 kW (87 ch.) pour une puissance cumulée de 400 chevaux. D'autres versions existent de par le monde, T5 et T6 notamment (250 et 340 ch.) pour ouvrir d'autres horizons commerciaux, selon les marchés. Sans oublier la transmission intégrale (AWD). Volvo France qui fait son miel avec les SUV a donc volontairement limité son offre berline sans pour autant se priver de finitions diverses, de la célèbre R-Design à la Polestar Engineering, hybride au moteur à essence poussé à 318 chevaux. A jouer écolo, on n'en perd pas pour autant de vue la performance bien ajustée.

 

Volvo-S60-T8-ARG


Un décor cossu

Après une cure de SUV, jusqu'à l'attrayant module compact XC40, Volvo était revenu à ses premières amours, le break que nous avions retrouvé il y a quelques mois dans sa définition V60, une réduction du grand V90, mais déjà une très belle allure statutaire. Les amateurs de berline ont attendu. Mais la S60 revient en reprenant tous les ingrédients d'une Volvo, calandre caractéristique en porte-étendard, marteaux de Thor (les feux avant...) prêts à éclairer votre route, etc. A dire vrai, pas de surprise majeure, la berline reprenant tous les éléments du break, à commencer par le châssis actif associé à plusieurs mode de conduite. Même décor intérieur, celui qu'on retrouve désormais, à quelques détails près, dans tous les modèles Volvo, les finitions (tapis de sol, volant, seuil des portes) R-Design en plus. Raté pour l'effet de surprise, jusqu'à l'étonnant bouton tournant sur la console centrale pour la mise en route. Mais tout est bien ajusté dans ce décor cossu et accueillant. En revanche, le volume arrière doit se contenter d'une note inférieure, car mal desservi par des portes latérales étriquées. Le coffre accessible par un simple volet, se veut moyennement généreux en raison de la batterie (442 dm3 sans hybridation).

 

Volvo-S60-T8-Tab


Autonomie prolongée

Volvo-S60-T8-PluginIl est grand temps de répondre à l'appel du T8, non sans avoir coupé le cordon ombilical. Volvo a repris en effet sur sa S60, le système hybride rechargeable dévoilé il y a quelques années sur le XC 90. Une batterie et un moteur électrique font l'affaire pour épauler le moteur thermique ou rouler en mode électrique exclusif (Pure). L'indicateur d'autonomie indique 38 km (54 au maximum). C'est peu et c'est vite avalé, mais le bilan écolo ne manque pas d'allure avec 39 grammes de CO2 au kilomètre ! Au-delà de ces considérations, et dans la plus grande discrétion, la cavalerie adopte le rythme d'une envolée linéaire traduite par la boîte automatique Geartronic à 8 rapports. On laisse faire, c'est tout bon. En mode confort, la caisse s'incline gentiment sans inquiéter. Et à la fin, il faut bien que tout s'arrête. En mode normal, le freinage se révèle juste à point, mordant. Rassurant. En cas d'urgence, c'est le City Safety qui s'y colle, automatiquement, préservant piétons, cyclistes et grands animaux... Autonome la S60 l'est aussi en mouvement, le système Pilot Assist se montrant particulièrement persévérant. On peut ainsi tenir la cadence sur des dizaines de kilomètres sans les pieds, sans les mains. Cette autonomie prolongée situe les ambitions de Volvo dans sa quête de la voiture la plus sûre et sans mort. Un premier jalon confortable sur la route d'un grand défi.

Bernard Méaux
Photos constructeur


Un nouveau cycle

Avec la S60, Volvo met en place le dernier élément du cycle complet de renouvellement de ses gammes commencé en 2014 avec le XC90. Ce qui ouvre du même coup une nouvelle ère, largement, voire entièrement placée sous le signe de l'électricité et dans les meilleurs délais. Pas un modèle n'échappe en effet à l'hybridation, légère (mild hybrid) ou avec une certaine autonomie électrique (PHEV) à l'image de la S60 proposée en France. Le XC60 nouveau s'accommode à merveille de l'hybridation légère en version diesel. Il prend une nouvelle appellation, soit B4 (197 ch) ou B5 (235 ch.) à la place des D4 et D5 qui disparaîtront progressivement des catalogues. Grâce à une batterie de 48 volts placée dans le coffre, le générateur électrique d'appoint rend la conduite plus souple en épaulant les relances, y compris à la remise en route lors d'un stop & start. Et la consommation s'en porte mieux, jusqu'à 15% dit Volvo. La prochaine étape s'annonce pour 2020 avec le lancement commercial d'un XC40 entièrement électrique dévoilé officiellement le 16 octobre. Dans le même temps, le groupe chinois Geely qui contrôle Volvo, entend développer la marque Polestar, entièrement électrique. Après le coupé (Polestar 1), déjà en fabrication, une berline 5 portes (Polestar 2) a été dévoilée à Francfort, concurrente directe de la Tesla Model 3. Un réseau dédié à cette gamme est à l'étude.

 

Volvo-Polestar-1Coupé Polestar 1

 

Vitesse limitée

Dans un monde de l'automobile qui semble hésiter depuis quelques mois, Volvo ne faiblit pas. En témoignent les dernières statistiques, presque toutes à la hausse. Un « record historique » ose même le constructeur suédois. Sur les six premiers mois, Volvo a vendu, en effet,  340 826 véhicules, soit une hausse de 7,3%. De janvier à fin août,  443 000 Volvo ont pris la route, en marche vers les 700 000 sur l'année contre 642 000 l'an dernier. Volvo France compte ainsi battre son record absolu (19 260) datant de 1986 en passant la barre symbolique des 20 000. Le XC40 roule en tête (7 500 prévu en 2019) devant le XC60. On est loin du temps de la série 340 équipée de moteurs Renault, le partenaire qui avait pris pied à Göteborg... Où s'arrêtera cette marche en avant ? On sait l'ambition de Volvo depuis sa reprise par Geely : viser le million de ventes par an. En mettant les bouchées double sur ses versions hybrides, en proposant ses modèles Polestar, tout électrique, Volvo entend bien réussir comme il l'a si bien fait avec les SUV. Il restera à franchir ces ultimes étapes en faveur de la sécurité dont Volvo veut se faire le champion. Ainsi, dès l'an prochain imposera t-il à tous ses modèles une vitesse maximum de 180 km/h. L'Allemagne avait posé symboliquement la barre à 250 km/h ; 180 km/h, une autre histoire commence.


Volvo S60 T8 en bref



Moteur : 1 969 cm3

Puissance : 303 + 87 ch.

Vitesse maxi : 230 km/h


Dimensions : L: 4,76 m; l: 1,85; H: 1,42
Poids : 2 031 kg
Coffre : 390 dm3

Consommation moyenne : 1,7 l/100


Émissions de CO2 : 39 g/km


Malus écolo : 0 €


Prix : à partir de 59 900 € (60 900 € en First Edition)

 

j'aime plus

  • Le confort intérieur

  • Le moteur vivant

  • La ligne statutaire

  • Le freinage mordant

 

j'aime moins

  • L'autonomie électrique

  • L'absence de diesel

  • Le petit câble unique

  • Les aérateurs verticaux

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button