HOME CONSTRUCTEURS ESSAIS Cadillac XT5 : la reconquête européenne
Cadillac XT5 : la reconquête européenne Imprimer Envoyer
CONSTRUCTEURS - ESSAIS
Vendredi, 28 Juin 2019 15:01

Figure légendaire de l'industrie automobile, la marque premium de General Motors se relance hardiment en Europe via crossover et SUV. Le XT5 débarque sur le Vieux continent, sûr et agréable. Différent.

 

Cadillac-XT5-AV

 

Une calandre avantageuse, un blason impressionnant affiché à la face du monde, Cadillac s'avance en majesté. La marque américaine, plus que centenaire, un fleuron de l'industrie automobile, se relance en Europe à la faveur d'un renouvellement de gammes. Cadillac, ce sont évidemment de grandes berlines luxueuses, voire présidentielles, mais c'est aussi un savoir faire dans le genre SUV 4x4 à toutes épreuves, le grand Escalade en témoigne de longue date. Encore fallait-il élargir le cercle, arrondir les angles, réduire les gabarits pour mieux coller aux réalités d'autres marchés. Le XT5, un crossover précise Cadillac, relève de cette évolution. Magistral, imposant mais compatible avec nos usages et parfaitement concurrentiel avec le premium européen. Monté sur ses grandes roues et sa garde au sol de 20 centimètres, le XT5 impressionne en effet alors que sa signature lumineuse semble vouloir fendre l'air. Différent assurément. C'est cette position qu'entend bien exploiter Cadillac avec tous les atouts mécaniques et électroniques du moment. Et quelques petits trucs en plus.


Cadillac-XT5-AR


Incontournable V6

Volume accueillant, sièges bien dessinés et blason évocateur au centre du volant, l'invitation produit son effet. Le contact sans clé fait le reste. Alors que le système multimédia CUE (Cadillac User Experience) déroule ses vagues bleues, le tableau de bord numérique affiche ses programmes sur deux gros cadrans et quatre petites répliques pour l'huile, l'eau, l'essence et l'électricité. Rare. Cadillac y ajoute un écran vision tête haute (HUD), en couleurs, qui flashe en rouge en cas de danger. Rassurant. Le clou du spectacle se niche dans le rétroviseur intérieur qui, à la demande, peut renvoyer l'image vidéo de la caméra arrière ! Déroutant. Vous l'avez compris, Cadillac offre au XT5 le meilleur de son savoir faire. Jusqu'au siège qui se met à vibrer pour vous avertir d'un obstacle au cours d'une manœuvre... Le V6 assuré et la boîte automatique fluide, à 8 rapports, font le reste pour vous séduire au fil des kilomètres qui s’enchaînent sans heurt. La consommation moyenne a plutôt tendance à se maintenir au-delà des 10 litres, malgré un système de désactivation de deux cylindres, mais le charme opère.


Cadillac-XT5-Tab


Une envie de voyage

Là encore, Cadillac joue la carte technique en proposant simplement trois modes de fonctionnement : Tour(isme), AWD (4x4) et Sport. On peut également jouer de la boîte avec des palettes sous le volant mais, le plus souvent, on laisse faire la machine avec plaisir en profitant des effets bénéfiques du toit panoramique vitré et ouvrant. Le XT5 s'enlève aisément et roule assurément avec un freinage à la hauteur de la masse en mouvement. On regrette alors les assises étroites et les énormes rétroviseurs extérieurs placés un peu trop en arrière, tout comme le graphisme trop sommaire des données GPS, mais on se console en écoutant ses avertissements (bouchon, obstacle sur la chaussée...) pertinents. On apprécie aussi par-dessus tout un coffre capable d'avaler toutes vos envies de voyage. Le XT5 s'avance ainsi tel un redoutable concurrent au premium ambiant. Dommage que Cadillac n'ait pas offert à son V6 des accents propres à faire grandir les passions car la machine a bien des raisons d'emporter la mise au moment du choix.

Bernard Méaux
Photos estautomag et constructeur


Cadillac-XT4-34AVCadillac XT4

Retour vers le diesel

Née en 1902, la marque Cadillac s'impose en phénomène de l'automobile mondiale. Son seul nom relève d'une démarche inhabituelle. Messieurs Leland, Bowen, Murphy et quelques associés réunis à Detroit pour créer leur première automobile retiennent tout simplement le patronyme du créateur de Detroit, leur ville, le Français Antoine de Lamothe-Cadillac. Au cœur du berceau de l'automobile américaine, son blason familial fera office de logo d'une marque qui, dès 1909, sera associée aux aspirations du groupe américain naissant, General Motors. Rapidement distinguée pour ses innovations techniques, Cadillac concrétise le premium à l'américaine d'hier et d'aujourd'hui. Aux Seville, Eldorado et autres Fleetwood, parfois extravagantes, ont succédé des modèles plus rationnels, plus compatibles avec nos marchés européens. D'où l'envie « d'écrire ici un nouveau chapitre » de son histoire comme l'expliquait récemment Félix Weller, vice président de Cadillac Europe. Le crossover XT5, successeur du SRX, fait partie de cette offensive, tout comme l'ATS, modèle d'entrée de gamme. Mais Cadillac attend aussi beaucoup du XT4, SUV compact qui, déjà lancé aux USA, débarquera en Europe à la fin de l'année. Le constructeur américain met actuellement la dernière main à deux moteurs conçus pour la version européenne, un essence et, plus étonnant, un diesel. Le rendez-vous est pris.  


Cadillac XT5 en bref



Moteur : 3 649 cm3


Puissance : 231 kW (314 ch)


Vitesse maxi : 210 km/h


Dimensions : L: 4,81 m; l: 1,90; H: 1,67
Masse : 1 954 kg
Coffre : 850 à 1 784 dm3

Consommation moyenne : 10 l/100


Émissions de CO2 : 229 g/km


Malus écolo : 10 500 €


Prix : à partir de 52 810 €

 

j'aime plus

  • Son côté hors du commun

  • La facilité de conduite

  • Le tableau de bord

  • Le comportement routier

j'aime moins

  • Le V6 trop sage

  • La rétro-vision vidéo

  • Le montant du malus

  • Le graphisme du GPS

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button