HOME CONSTRUCTEURS ESSAIS Mercedes-Benz : un camping-car à hydrogène
Mercedes-Benz : un camping-car à hydrogène Imprimer Envoyer
CONSTRUCTEURS - ESSAIS
Samedi, 11 Août 2018 15:47

Il intègre une pile à combustible et une batterie dans un module hybride rechargeable. Des réservoirs d’hydrogène logent sous le plancher. Les vacanciers au long cours ne le croiseront pas de sitôt sur leur route. C’est un concept.


Mercedes-Benz-camping-car-hydrogene-Photo-1Le camping-car Mercedes-Benz à hydrogène : tout à fait ressemblant, impossible à identifier si ce n’était pas écrit dessus.

 

Le camping-car du futur vient de faire sensation à Hambourg. Mercedes-Benz l’a présenté ce mois de juillet comme une déclinaison du fourgon Sprinter dernière génération. L’hydrogène embarqué occupe trois ou quatre réservoirs de 4,5 kg chacun.

   L’équipement spécifique occasionne un surpoids de 200 kg par rapport à une motorisation diesel. L’autonomie avoisine les 500 km, dont une trentaine assurés par la batterie seule.

   Non datée, la mise sur le marché demeure hypothétique. Indépendante des plans du constructeur. Pour devenir crédible, compétitif, convaincant, le camping-car à hydrogène a besoin d’infrastructures qui n’existent qu’à l’état embryonnaire. Il lui faut un réseau de stations où remplir ses réservoirs.   


Mercedes-Benz-camping-car-hydrogene-concept-prof-dyn-Photo-2A Hambourg, Mercedes-Benz ne présentait pas une coquille vide : le camping-car concept à hydrogène a – brièvement – roulé.


100 nouveaux Vito électriques dans la flotte d’Amazon

   A Hambourg, Mercedes-Benz présentait autour du concept futuriste une armada d’utilitaires zéro émission parfaitement opérationnels. Tous fonctionnent à l’électricité stockée dans leurs batteries. Appellent une multiplication de tels fourgons, dits « du dernier kilomètre », les villes impatientes d’interdire leurs rues et boulevards au moteur diesel.     

   Déjà le nouveau Mercedes-Benz eVito a pris du service. En Allemagne, Amazon en comptera sur ses parkings une centaine d’exemplaires à la fin de l’année. Plus grand, l’eSprinter circulera l’an prochain. A l’autre bout de la gamme des vans électriques frappés de l’étoile, l’eCitan (variante germanique du Kangoo) effectuera par la suite ses premières livraisons agglomération. Exempte de pollution, y compris sonore.
 
   Mercedes-Benz reproduit dans l’utilitaire léger sa pratique historique dans le poids lourd. Un : inventaire des besoins et rythmes. Deux : identification d’une solution sur mesure. La démarche brasse une multitude de paramètres : prix de revient, éco-bonus, leasing, kilométrage, maintenance, assurance et jusqu’à une assistance pour l’installation des bornes de recharge.


Mercedes-Benz-eVito-eSprinter-camping-car-concept-hydrogene-Photo-3-Les derniers modèles zéro pollution dévoilés par Mercedes-Benz : eVito, eSprinter, camping-car concept à hydrogène.


Le client accompagné jusque chez lui

   L’eVito dernier cri dispose pour sa part d’une autonomie 150 km. Sur le papier. Au quotidien, l’utilisateur peut compter ferme sur 100 km. Statistiquement, il n’en demande pas plus. Stuttgart a fouillé dans les moindres détails afin d’économiser les batteries tout en maximisant le confort du conducteur.

   Ainsi la thermopompe qui récupère la chaleur que perd ici et là le véhicule, s’inverse-t-elle pour climatiser la cabine. Chauffer les sièges s’avère d’autre part plus économique que traiter l’habitacle entier.

   Trois programmes de conduite font varier le couple. Effet direct sur l’autonomie. L’énergie récupérée au freinage se gère selon quatre modes largement étagés. Ces dispositifs ont démontré leur efficacité au cours de la prise en main de l’eVito dans les rues de Hambourg. Remarqué aussi dans la ville : l’agrément de conduite augmenté du fait de la motorisation électrique, silencieuse et sans ruptures.  
 
   L’accompagnement du client s’exerce jusque chez lui. Il se voit proposer de nouvelles Wallbox. Des conseils lui sont fournis pour des prélèvements de courant électrique aux meilleurs moments. Heures creuses privilégiées, pics de consommation évités.  


Mercedes-Benz-Vito-E-Photo-4L’eVito : charge et volume utiles inchangés malgré 200 kg de batteries.


Les batteries de la Classe S

   Les trois batteries de l’eVito, reliées en série, logent entre les essieux. Un cadre robuste et des plaques blindées les protègent des chocs. Tout accident entraîne par ailleurs la coupure automatique de l’alimentation.  

   Ces batteries n’ont donné lieu à aucun constat de défaillance. Mercedes-Benz les utilise dans la Classe S. Leur implantation laisse intactes les capacités de chargement.
 
   Proposé en deux longueurs, 5,14 ou 5,37 m, l’eVito embarque plus d’une tonne de marchandises dans un volume inchangé. De 6 à 6,6 m3 selon versions. L’usine annonce 84 kW sous l’accélérateur (114 ch) et 300 Nm de couple dans le plus dynamique mode de conduite.

   La recharge prend 6 heures. Garantie des batteries : 8 ans/100 000 km.

DFD


Mercedes-Benz-Sprinter-E-Photo-5L’eSprinter : très attendu en ville en remplacement du Sprinter diesel.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button