HOME CONSTRUCTEURS ESSAIS BMW Série 5 Touring : LE break
BMW Série 5 Touring : LE break Imprimer Envoyer
CONSTRUCTEURS - ESSAIS
Mardi, 24 Octobre 2017 13:25

La célèbre Série 5 de Munich ne serait pas complète sans un break, un Touring comme ils disent. On ne résiste pas longtemps aux charmes d'un six cylindres en ligne, même à gazole.

 

BMW-5-Touring-AVBMW 530d xDrive : très talentueuse et évidemment très chère…

 

Une tempête, une avalanche, un maelström de nouveautés, c'est à ce régime haute fréquence que BMW soumet le monde de l’automobile depuis quelques mois. Certes, Munich ne s'est jamais endormi sur ses lauriers, mais au rythme actuel, même animé de passion automobile, on a du mal à faire face. Depuis le début du printemps, la Série 5 décroche le pompon du renouveau. Moins de six mois plus tard, l'essentiel de la nouvelle gamme était en route. Jusqu'aux passionnantes 550i xDrive et 530e i Performance. La liste n'était pas complète sans un bel et bon break à la mode de Munich ; LE break même si BMW s'obstine avec une coquetterie de vocabulaire nommée Touring. Une pièce maîtresse pour le constructeur bavarois, non seulement prisée par les familles au long cours mais aussi par un public professionnel de gros rouleurs attachés à la marque. Raison de plus pour choisir le 6 cylindres en ligne, spécialité maison, du genre diesel.


BMW-5-Touring-ARLa ligne de toit rehaussée de 3 centimètres augmente légèrement le volume du coffre et modifie très agréablement le style.


Les cylindres du bonheur

Au menu du jour, en effet, le Touring 530d, une pointure économiquement rationnelle même si l'échelle des prix, gratinée de quelques options, vous propulse vers les sommets. Il est vrai que sur la 530d, en version xDrive (transmission intégrale) de surcroît, même en premier niveau, la dotation permet déjà de se faire largement plaisir. Première surprise de poids, vous emportez non pas une mais deux clés, ou du moins ce qui en tient lieu, le plus gros des deux boîtiers servant en particulier à gérer les manœuvres automatiques de parking dont la Série 5 est désormais capable. J'avoue avoir remisé très vite cet accessoire plutôt encombrant pour mieux libérer la cavalerie proposée par les 6 cylindres diesel en prise directe avec la boîte automatique à 8 rapports. J'avoue aussi avoir réalisé tout seul les manœuvres indispensables au bon exercice de la ville, bien aidé par un jeu de capteurs et de caméras qui ne laisse rien dans l'ombre. Tout le reste coule de source, bien posé sur des trains roulants de rêve, réglables selon plusieurs modes de conduite. On retrouve ainsi les qualités de la familiale routière de Munich amplifiés par cet excellent diesel aux accents sonores dosés juste ce qu'il faut pour accompagner la relance.


BMW-5-Touring-TableauLe poste de conduite ajusté au millimètre ne se différencie en rien de celui de la berline.


A la ligne près

On en oublierait presque que nous sommes à bord de la version break. BMW d'ailleurs ne fait pas beaucoup de différence dans les éléments principaux de sa proposition. Bien installé dans un poste de conduite ajusté au millimètre, il ne paraît rien d'une différence quelconque avec la berline. Même la longueur est identique, seule la ligne de toit rehaussée de 3 centimètres permet d'augmenter légèrement (+ 40 dm3) le volume du coffre. Ce qui modifie très agréablement le style. C'est là tout l'art et le charme du break selon BMW. Côté pratique, le large hayon permet bien des emports, interdits à la berline. Pour le reste, pratiquement tout est copie conforme, c'est à dire qu'on peut s'offrir le Touring avec un premier niveau essence, et diesel, à 184 (520id) ou 190 (520d) chevaux jusqu'aux plus pétulants 540i et 540d, les plus ébouriffants M550i et M550d n'étant pas (encore ?) au catalogue. Quant à la M5, le dernier et puissant (600 chevaux) maillon de la  série, c'est une autre histoire que BMW s’apprête à nous conter.

Bernard Méaux
Photos estautomag et constructeur


BMW-Serie-8-ConceptPrésenté au Salon de Francfort, le Concept car i8 préfigure le sommet de la gamme des BMW électriques.

 

Électrique et autonome

Dans sa frénésie de nouveautés, BMW n'en perd pas pour autant de vue la branche « i » de ses créations, c'est à dire les modèles électriques, désormais indispensables. Prochain épisode, le i8 Roadster  dont BMW veut bien nous dire qu'il  « fait ses derniers essais » ici et là, en tenue de camouflage. Il avait donné le change au récent salon de Francfort avec un concept car nommé Séries 8, au côté de la M5, récemment dévoilée, dernière pièce essentielle de la nouvelle Série 5. Tout comme le célèbre concours d'élégance de Pebble Beach avait servi d'écrin au futur Z4, sous forme de concept, annoncé pour l'an prochain. Sans oublier le « Kolossal » X7 à la calandre très proche de celle d'une Rolls Royce et qui se promet de coiffer luxueusement la gamme SUV qui va s'honorer d'un nouveau X3 et d'un probable X2. Sans oublier enfin les remises à niveau de presque toutes les gammes...
Une autre information diffusée au cœur de l'été pourrait cependant avoir plus de conséquences encore pour l'avenir de BMW. Munich a indiqué en effet que le groupe de travail sur le véhicule autonome, constitué avec Intel et Mobileye, s'était ouvert à un quatrième partenaire, le constructeur italo-américain Fiat Chrysler. Ce qui change sérieusement les rapports de force et permet d'élargir le champ des recherches et de l'expérimentation dans toutes ses dimensions. L'ambition de tous est d'atteindre dans les plus brefs délais le niveau 5 de l'autonomie, celui qui consacrera la voiture sans conducteur.

 

BMW-X7BMW X7, le « kolossal » SUV.


BMW 530d xDrive en bref



Moteur : 2 993 cm3

Puissance : 195 kW (265 ch)


Performances : 0 à 100 en 5,6 s


Dimensions : L: 4,94 m; l: 1,87; H: 1,50

Masse : 1 875 kg

Coffre : 570 à 1 700 dm3


Vitesse maxi : 250 km/h


Consommation moyenne : 5,5 l/100


Émissions de CO2 : 144 g/km


Malus écolo : 773 €


Prix : à partir de 65 100 € (49 700 € en 520d 190 ch)


j'aime plus

  • Le moteur 6 cylindres
  • Le coffre
  • Les aptitudes routières
  • Le poste de conduite

 

j'aime moins

  • Le jeu de clés
  • Les prix
  • Les feux arrière
  • Le régulateur trop prudent
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button