HOME CONSTRUCTEURS PLANETE CONSTRUCTEURS Une deuxième Volvo « Voiture de l’année 2018 »
Une deuxième Volvo « Voiture de l’année 2018 » Imprimer Envoyer
CONSTRUCTEURS - PLANETE CONSTRUCTEURS
Mardi, 03 Avril 2018 09:25

Chaque fois un SUV. Entre les deux lauréats élus à un mois d’intervalle, ne gronde ni rivalité ni contestation. Affaire de périmètre. Couronnés respectivement aux Salons de New York et Genève, l’XC60 et l’XC40 triomphent chacun dans son aire.

 

Volvo-XC60-Photo-1-Volvo XC60, Voiture mondiale de l’année 2018 : 4,68 m, coffre 550 dm3, moteurs de 150 à 400 ch, traction ou 4 roues motrices, 41 910 – 77 240 €. Le SUV compte pour 30% dans les ventes de la marque.

 

Huit ans après son rachat par le chinois Zhejiang Geely Holding, le « constructeur suédois de Göteborg » (depuis 1927) se porte mieux que jamais. La greffe a pris.

   En vérité Volvo revient de loin. Exsangue en 1999, ramassée par Ford, l’entreprise avait végété. Faute de savoir qu’en faire, sauf maladroitement l’américaniser, Ford s’en délesta en 2010. Plus subtils et plus avisés, les Chinois de Geely.


Volvo-XC60-Photo-2A l’intérieur de l’XC60, la planche de bord n’affiche pas la simplicité mais les matériaux transcendent l’expédient éculé « qualité perçue ». C’est de première qualité.


Le prix de ce qui ne se voit pas

   Aujourd’hui l’impact de Volvo sur le marché mondial demeure microscopique. Les 571 577 immatriculations réalisées en 2017 créditent la marque de 0,6% des voitures particulières neuves, toutes marques, mises en circulation d’un bout à l’autre de la Terre. Il ne s’agit pas pour autant d’un acteur petit bras.

   Le demi-million de familiales, breaks et SUV qu’il fabrique annuellement s’écoulent dans 100 pays. Partout le même acheteur.

   Peu sensible aux chromes, cordons de LED, spoilers et élargisseurs d’ailes, le client paie au prix fort ce qui ne se voit pas. Sécurité, bien-être à bord, motorisation substantielle, égards pour l’environnement, agrément des commandes, durabilité de la mécanique et de la carrosserie, mobilier qui résiste au temps.    


Volvo-XC60-Photo-3Aux places arrière, espace aux jambes et cuir ventilé en finition Inscription Luxe


Double première fois

   Depuis l’origine, les Volvo à l’assemblage soigné, durable, et au contenu haut de gamme circulent sous habit discret. Hors modes. Tant de retenue pouvait-elle durer ? Deux jurys internationaux viennent de trancher. Le 5 mars à Genève, le trophée « Voiture européenne de l’année » authentifiait les mérites du SUV XC40. Le 30 mars, l’XC60 s’appropriait à New York le titre « Voiture mondiale de l’année ».

   Les automobiles en lice dans ce dernier challenge (officiellement « World Car of the Year ») doivent justifier d’une commercialisation en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Depuis que cette distinction existe (2005), aucune Volvo n’en avait bénéficié. Pas une Volvo ne figurait non plus au palmarès « Voiture européenne de l’année » (depuis 1964).


Volvo-XC40-Photo-4Volvo XC40 Voiture européenne de l’année 2018 : 4,43 m, coffre 460 dm3, moteurs de 150 à 247 ch, traction ou 4 roues motrices, 33 450 - 53 900 €.


« Le plus performant en 2017 »

   A New York, Hâkan Samuelsson patron de la marque observa à chaud que l’XC60 détient le « bon équilibre entre design, connectivité, sécurité pour séduire les consommateurs aux quatre coins du monde ». Précédemment, le véhicule avait obtenu cette mention aux tests de choc EuroNCAP : « Grand SUV le plus performant en 2017 ».

   Long de 4,70 m, puissamment motorisé (150-400 ch), l’XC60 intègre un freinage d’urgence autonome novateur. Non content de gérer la vitesse à l’approche sur l’obstacle, le système prend en main la direction. Pour une intervention sur la trajectoire au cas où le freinage ne suffirait pas à éviter la collision.   

    Complète la surveillance des angles morts, le même contrôle du volant dans les changements de voie. Sur les itinéraires à deux sens de circulation, enfin, l’aide à la direction diminue sinon élimine le risque de rencontre frontale. Dans ses 4,43 m, l’XC40 embarque les mêmes dispositifs anti accident.  


Volvo-XC40-D4-AWD-Photo-5L’intérieur de l’XC40 : matériaux de première qualité.


Battements de cœur à Göteborg
 
   Naturalisé chinois avec siège social à Shanghai, Volvo n’a pas transplanté son arbre généalogique. Le cœur du constructeur bat à Göteborg.

   S’activent là-bas comme hier, comme toujours, le développement des produits, le marketing, l’administration.  

   Où qu’elles sortent de chaînes (Chine, Suède, Belgique), les Volvo naissent en Suède.


Dominique Faivre-Duboz


Volvo-XC40-Photo-6Le coffre de l’XC40 : capacité pas éloignée de 1/2 m3, ouverture intégrale, seuil au ras du plancher.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button