HOME CONSTRUCTEURS PLANETE CONSTRUCTEURS Corvette : la saga continue
Corvette : la saga continue Imprimer Envoyer
CONSTRUCTEURS - PLANETE CONSTRUCTEURS
Mercredi, 14 Février 2018 16:17

« Sport à l'américaine », c'est le sous-titre choisi par Serge Bellu (E/PA) pour rendre un vibrant hommage à la Corvette. Depuis 1953, elle défie le temps et les hommes. En 7 épisodes. Et une nouvelle version ZR1 à venir.

 

Corvette-ZR1-1Une nouvelle Corvette pour entretenir la saga. La ZR1, millésime 2019, présentée à Detroit, aligne 755 chevaux au départ.

 

Amoureux des grosses cylindrées, amateur des grands espaces américains et passionné de style, Serge Bellu ne pouvait manquer d'épingler à sa bibliographie la très célèbre Corvette. Une voiture d'exception, un monument de l'automobile mondiale. «  Sport à l'américaine » écrit Serge Bellu qui, photos parfois étonnantes et personnelles à l'appui, nous résume 65 ans d'une carrière exceptionnelle.

 

Chevrolet-Corvette-19537Robe blanche, Polo White, intérieur rouge, pour un 60e anniversaire comme au premier jour.

 

Tout commence en effet le 30 juin 1953. Dans son usine de Flint, à deux pas de Detroit, son fief, la très puissante General Motors lance une pré-série d'une « dream car » dévoilée en janvier de la même année au salon Motorama de New York, fruit du projet EX-52. Ce sera la Corvette, portée par la marque Chevrolet, l'une des nombreuses branches (Buick, Oldsmobile, Cadillac, etc.) de GM. Une belle occasion de rappeler que Chevrolet, c'est un peu l'Europe et la France. Louis Chevrolet (1878 – 1941) né en Suisse, a vécu en Bourgogne, à Beaune, avant de tenter sa chance au Canada, puis aux USA en pilotant des bolides avant d'abandonner à GM sa marque créée en 1911. Bellu nous raconte tout par le menu, avec une précision chirurgicale. Ainsi dissèque t-il les sept générations, plus ou moins fécondes, qui défient le temps. Un nom, mais surtout une philosophie, celle de la voiture de sport à l'américaine, carrosseries époustouflantes et gros cœurs. Des hommes aussi, de Harley J. Earl, le patron du design chez GM par qui tout a commencé, jusqu'à Ed Welburn en passant par Chuck Jordan ou Wayne Cherry.

 

Corvette-60ans-4pgAutant d'époques (de C1 à C5), autant de différences mais toutes dans le même esprit.


De C1 à C7

La première Corvette fut blanche, Polo White plus précisément. Les 299 autres d'une pré-série ont trempé dans le même bain. Intérieur rouge de rigueur. Sous le long capot, un modeste 6 cylindres de 150 chevaux, le Blue Flame, accouplé à une transmission automatique Powerglide. Le noir, le rouge et le bleu complètent la palette de couleurs proposée en 1954.

 

Corvette-1957-6L'une des images de Corvette les plus connues, livrée rouge et blanche, en 1958.

 

Mais déjà, la course à l'armement a commencé. Ford, le grand rival, a pointé le museau d'une certaine Thunderbird (T-Bird pour les intimes) derrière lequel s'anime un V8. Chevrolet réplique avec le même calibre (4,4 litres, 195 chevaux) dès 1955, ose l'injection en 1957 (283 ch.) pour mieux revenir aux carburateurs multiples jusqu'en 1983. Les circuits de compétition s'ouvrent aussi à la Corvette qui passe allègrement les 300 chevaux (1963) pour s'en offrir plus de 500 dans les années 80, V8 toujours, small ou big block selon l'humeur du moment.

 

Corvette-GrandSport- 3La Grand Sport a fait son retour en 2017 avec ses variantes Z06 et Z07.


Sept générations, de C1 à C7, le cap du million de modèles atteint en 1992, les 60 ans fêtés en grand équipage en 2013, rien n'échappe à Serge Bellu. Et la saga continue, Chevrolet, Chevy pour les initiés, s'effaçant derrière le seul nom de Corvette et de ses drapeaux en V. L'ouvrage à peine bouclé que déjà la Corvette refait le show. Début janvier, au salon de Detroit, elle est apparue dans une énième et magnifique livrée ZR1, millésime 2019, gratifiée de 755 chevaux. Nouvelle promesse pour un avenir sans cesse renouvelé.

Bernard Méaux
Photos constructeur


Corvette-ZR1-Convertible-2Le cabriolet (convertible disent les Américains) s'impose plus que jamais, même en ZR1.


 « Corvette Sport à l'Américaine » par Serge Bellu chez E/P/A

Dans la même collection, E/P/A vient de publier « Rafale solo display », magnifique ouvrage consacré à l'équipe de démonstration de l'avion Rafale conçu et fabriqué par Dassault. Et comme le soulignent ses auteurs, Laurent Casaert et Etienne Daumas, si l'automobile est une passion, l'aviation en est une autre. Souvent les trajectoires se croisent.

 

Corvette-Z06-5Une Z06 C7R, ultime génération prête à prendre la piste en 2015.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button