Silence sur le chemin de l’école Imprimer
CONSTRUCTEURS - PLANETE CONSTRUCTEURS
Lundi, 22 Janvier 2018 14:58

Electrifier la mobilité sonne comme une urgence urbi et orbi. Première cible : la voiture particulière. Ont suivi, avec un variable entrain, la navette, le camion, l’autobus, le bateau, la moto, le scooter, la bicyclette. Pourquoi pas le bus scolaire ?


Bus-electrique-MercedesMobilité électrique pour les écoliers aussi : à New York en 2019

 

En 2019, les écoliers new yorkais rejoindront leur établissement sans bruit, sans secousse, sans atteinte à l’air de la mégapole. Dépourvu de moteur à combustion, de boîte de vitesses, de réservoir, de sortie d’échappement, leur school bus jaune tirera son énergie d’une batterie de 160 kWh.

   Thomas Built Buses, le constructeur, annonce 81 places et 100 miles d’autonomie (160 km). Numéro 1 du car scolaire avec 38,7% du marché nord-américain, il a débuté en 1916 à High Point (Caroline du Nord). La traction électrique, il ne s’y aventure pas, il y retourne.

   Thomas Built Buses fabriquait initialement des tramways. La production de cars scolaires débuta dans les années 1930. Depuis 1998, l’activité se poursuit dans l’orbite de Daimler of North America qui a absorbé l’entreprise.   

DFD