HOME CONSTRUCTEURS NOUVEAUTES Nissan Qashqai : puissance plus
Nissan Qashqai : puissance plus Imprimer Envoyer
CONSTRUCTEURS - NOUVEAUTES
Lundi, 03 Juin 2019 13:51

Acteur majeur du segment SUV-crossover, le Qashqai adopte de nouveaux moteurs, plus économes, plus en phase avec l'air du temps. Mariage réussi avec un dCi 1,7 Renault, et boîte automatique CVT, 4x4 en prime.

 

Nissan-Qashqai-2019-AV

 

Retour en fanfare sur le devant de la scène pour une vedette qui avait créé un appel d'air inattendu sur un segment de marché encore indécis, le SUV. C'était en 2007. On sait ce qu'il est advenu de l'un et de l'autre... Le SUV s'est envolé dans les statistiques et le Qashqai de Nissan a été maintes fois imité, égalé, dépassé ou contourné mais jamais perdu de vue. Le constructeur japonais n'allait évidemment pas lâcher un si beau morceau, le dédoublant vers la compacité et l'originalité pour la ville avec le Juke, avant de s'en servir pour imaginer un plus grand X-Trail. Sans jamais oublier de proposer des versions à transmission intégrale, l'apanage du genre SUV. Encore fallait-il affronter les redoutables écueils posés par la lutte contre la pollution automobile. C'est chose faite depuis le début de l'année avec la reconfiguration des gammes, essence et diesel, Nissan s'appuyant notamment sur le savoir-faire de Renault et de ses moteurs appréciés bien au-delà de l'Alliance.

 

Nissan-Qashqai-2019-AR


Un diesel discret

Dans ses diverses livrées proposées à l'essai et posé sur des jantes élégantes, le Qashqai 2019 rappelle à bon escient qu'il a quitté depuis longtemps les habits un peu rondouillards et populaires de ses débuts. En une dizaine d'années, Nissan s'est donné un style parfaitement exprimé. A chacun d'en juger. Celui que Nissan qualifie toujours de crossover, remis au goût du jour il y a moins de deux ans, affirme aujourd'hui ses nouvelles motorisations et élargit ses versions, notamment avec un N-Motion. Deux faits majeurs à retenir : l'adoption d'une boîte automatique à double embrayage sur le diesel dCi 115 et l'arrivée d'un dCi 150 qui remplace le 130. Compte tenu des capacités d'emport du Qashqai, on se félicite de cette montée en puissance dès les premiers tours de roue. Mieux encore, ce diesel fait preuve d'une grande discrétion, seulement perturbée par un pied droit trop lourd. Nissan lui a en effet réservé l'une de ses spécialités, la boîte automatique à variation continue (CVT Xtronic). On se souvient aussi que le constructeur japonais avait récemment corrigé sa copie en introduisant, par voie électronique, l'équivalent de 7 rapports de boîte. Il suffit alors de bien doser son accélération pour bénéficier au mieux de cet automatisme apaisant.

 

Nissan-Qashqai-2019-AV-2


Trésors cachés

Cette conduite d'une quiétude à toutes épreuves permet de tâter de l'arsenal monté à bord d'une version plutôt huppée. On retrouve avec bonheur les caméras (360°) qui permettent de cadrer précisément un exercice urbain. On apprécie avec un brin de nostalgie les deux beaux gros compteurs ronds de part et d'autre du petit écran digital. Cet appareillage ne laisse rien au hasard de vos évolutions, temps de conduite et consommation notamment. A ce point de l'histoire, il avoue une moyenne de 6,8 litres. Sans doute peut-on faire mieux en s'appliquant. Ou en usant de la touche « ECO », verte comme il se doit, mais un peu excentrée, à gauche, sous la planche de bord. C'est là que vous découvrirez d'autres trésors cachés telle la commande de la transmission intégrale (4x4), à la demande. Et avec blocage de différentiel (lock), s'il vous plaît, ce qui vous permettra d'aller, le cas échéant, au-delà du chemin détrempé. Mais son gabarit compact, son rayon de braquage étroit et le joli jeu de miroir de ses rétroviseurs en font un citadin bon teint au diesel convenable. Et pour les tenants du supercarburant, le 1,3 litre DIG-T 160, également proposé en 140 chevaux, équipé ou non de la boîte automatique DCT, vous enchantera, la base technique du Qashqai en deux roues motrices confirmant de belles aptitudes routières.

 

Bernard Méaux
Photos estautomag.com

    
Fruits de l'Alliance

Bousculé par les faux-pas supposés de son ancien sauveur, le rapprochement envisagé par Renault avec Fiat Chrysler et par les incertitudes du Brexit, le constructeur japonais Nissan trace pourtant sa route en confortant ses gammes. On l'avait vu récemment avec la citadine Micra ; le temps du Qashqai devait suivre rapidement. On constate alors que l'Alliance créée avec Renault et confortée depuis peu avec Mitsubishi impose plus que jamais ses vérités. L'adoption du dCi 150, français, accouplé à une boîte CVT, typiquement japonaise, en est l'illustration la plus aboutie. On passera sur les détails techniques (turbo à géométrie variable, pompe à huile spécifique, etc.) pour en apprécier simplement les résultats au gré d'une conduite facile et agréable. L'évolution du Qashqai se traduit également par l'adoption, sur certains modèles, du système ProPilot, une aide à la conduite avec maintien du véhicule dans la voie en adéquation avec la circulation environnante. Car Nissan a choisi de longue date la voie du progrès sans esbroufe. En témoigne le choix du véhicule électrique avec une Leaf en tête des ventes mondiales et qui entend le rester avec de nouvelles évolutions. Il restera à négocier le virage Infiniti, la marque sœur, luxueuse mais infructueuse, décidée à se retirer des marchés européens en 2020. De quoi donner un peu plus d'air et de surface aux modèles Nissan ? Dans certaines affaires sans doute estime Guillaume Boisseau, directeur général de Nissan France. De quoi donner plus de visibilité encore aux gammes désormais en totale harmonie avec les réglementations grâce aux nouveaux moteurs offerts au Qashqai, dCi 115 compris qui peut être accouplé à la boîte double embrayage DCT. Et sans malus. Car le diesel avec 60% des ventes encore l'an dernier, sur 26 000 Qashqai reste une valeur sure. « Le rapport ne bouge plus guère notamment en raison de l'intérêt des sociétés pour ce véhicule » précise M. Boisseau. Nissan France pourrait ainsi retrouver le niveau des ventes de 2017 (plus de 81 000 véhicules tous modèles) après un léger fléchissement (69 000) l'an dernier.

 

Nissan Qashqai dCi 150 4x4 en bref



Moteur : 1 749 cm3


Puissance : 110 kW (150 ch)


Vitesse maxi : 193 km/h


Dimensions : L: 4,39 m; l: 1,80; H: 1,59
Masse : 1 655 kg
Coffre : 430 à 1 585 dm3

Consommation moyenne : 5,8 l/100


Émissions de CO2 : 148 g/km


Malus écolo : 1 373 €

Prix : à partir de 34 750 € (24 650 € en DIG-T 140 Visia)


j'aime plus

  • Le diesel silencieux

  • Le tableau de bord

  • La conduite assurée

  • Le choix des transmissions

j'aime moins

  • L'assise trop étroite

  • La hauteur de coffre

  • Les réglages de la radio

  • Les commandes cachées

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button