HOME CONSTRUCTEURS NOUVEAUTES Hyundai ix35 Fuel Cell : le plein d’hydrogène en 5 minutes
Hyundai ix35 Fuel Cell : le plein d’hydrogène en 5 minutes Imprimer Envoyer
CONSTRUCTEURS - NOUVEAUTES
Vendredi, 04 Avril 2014 13:18

Naguère un garagiste « magicien » de Saône-et-Loire prétendait ne consommer que de l’eau dans sa Citroën. Episode sans lendemain. Hyundai a pris le problème à l’envers : son ix35 (à hydrogène) rejette de la vapeur d’eau au fil des kilomètres.

Hyundai-Intrado-ConceptPrès de 600 km d’autonomie pour 56 euros : imbattable.

    Depuis le 14 décembre 2013, les deux premières Hyundai fonctionnant de la sorte roulent quotidiennement. L’une en région parisienne, l’autre dans les Alpes. Dans la capitale et à Sassenage près de Grenoble, ces véhicules fréquentent les deux seuls réservoirs d’hydrogène implantés dans l’Hexagone par Air Liquide.

   Fruit de 15 années de recherches, la Hyundai ix35 Fuel Cell représente la quatrième génération de l’espèce. Il n’en existe pas plus de 1000 exemplaires dans le monde. Aux mains de particuliers ou d’utilisateurs professionnels, ces véhicules abattent des kilomètres en Corée, au Japon, à Londres, mais surtout en Californie.

Coup d’accélérateur en 2017

   Donnera une impulsion à l’hydrogène chez Hyundai, le premier modèle conçu autour de cette technologie d’avant-garde. Il s’agit de l’Intrado. Exposé au mois de mars au Salon de Genève, à l’état ce concept, il côtoyait la Hyundai Genesis dernière génération : moteur V6 3.8 et, pour la première fois, transmission intégrale.

   Construit en fibre de carbone, dessiné par Peter Schreyer, l’Intrado prendra la route en 2017. Dans l’immédiat, le constructeur a mis à disposition pour une prise en main, à Lyon, quelques exemplaires de l’ix35 Fuel Cell (à hydrogène). Flanquaient les deux exemplaires en circulation en France, des voitures acheminées des Pays-Bas, d’Allemagne, de Grande-Bretagne.  

Hyundai-Intrado-Concept-interieurIntérieur futuriste

Une électrique sans fil à la patte

   Si le fonctionnement de telles automobiles mérite schémas, explications, animations, la conduite ne requiert aucun apprentissage. Le pilote se sent aux commandes d’un modèle électrique.

   Tout de suite appréciables : la vigueur des démarrages imputable aux 300 Nm de couple déployés au premier tour de roues ; la souplesse du comportement sur tous itinéraires ; le silence de bout en bout.

   La totale absence de pollution inhérente à la propulsion électrique se conjugue, grâce à l’hydrogène, à des avantages de taille. Premièrement l’ix35 ne passe pas plus temps « à la pompe » pour faire  le plein qu’un break carburant au GPL ; elle ne se branche pas ; elle n’a pas de fil à la patte.

   Deuxièmement, son autonomie approche 600 km.

La Terre peut trembler

   Reste à bâtir le réseau distributeur d’hydrogène. En France, mais pas seulement, le chantier implique Air Liquide, spécialiste mondial des gaz liquéfiés. Une implantation significative prendra au bas mot une demi-douzaine d’années.

    Stocké à 700 bars, l’hydrogène requiert d’innombrables sécurités contre les fuites. S’assurer de la pérennité des joints ne suffit pas. Impressionne, le spectre des éventualités à redouter : chocs, incendie, sabotage, attentat et jusqu’aux tremblements de terre.

   Aux précautions obligées s’ajouteront d’inévitables normes et obligations administratives à satisfaire.

   Seules au monde à résulter d’une production en semi-série, les Hyundai à hydrogène bénéficient d’une incomparable garantie. 5 ans kilométrage illimité, 5 ans d’assistance dépannage, 5 ans de contrôle de routine gratuits. Vivement 2020 !

DFD
Photos Hyundai

 

Le plein d’hydrogène pour 56 €

- La Hyundai ix35 Fuel Cell possède deux réservoirs contenant au total 5,64 kg d’hydrogène gazeux compressé à 700 bars. De quoi assurer une autonomie de 594 km.

- La pile à combustible, composée d’une membrane électrolyte polymère montée entre une anode et une cathode, réagit lorsque l’oxygène de l’air est mis en contact avec l’hydrogène : un flux d’électrons produit alors de l’électricité tandis que les protons dégagent de la chaleur et de la vapeur d’eau. Rien d’autre.

- Une batterie lithium polymère de 24 kWh stocke une partie de cette électricité produite par la pile afin d’apporter à la demande un supplément de puissance. Elle récupère également l’énergie générée au freinage.

- Un inverseur convertit le courant continu haute tension en courant alternatif.

- Un moteur électrique à induction de 136 ch, monté à l’avant de cette Hyundai et relié aux roues, permet d’atteindre 160 km/h avec au passage le 0-100 en 12’’5.

- Avec une consommation de 0,95 kg d’hydrogène au cent, un plein (réalisé en 3 à 4 minutes) revient à 56 € au prix actuel.

 

De l’hydrogène dans le dentifrice

- Connu dès François Ier mais surtout étudié par Lavoisier, l’hydrogène peut se trouver à l’état naturel avec des émanations sortant de terre.

- Air Liquide a produit 11,5 milliards de m3 d’hydrogène en 2012, principalement pour désulfurer les hydrocarbures lors du raffinage.

- Quatre procédés conduisent à la production d’hydrogène. Le vapo-reformage (utilisé à 95 %), l’électrolyse en dissociant l’eau, la gazéification et la purification.

Grâce aux missions Apollo et Gemini de la NASA

- Une piste est à l’étude : convertir les surplus d’électricité en hydrogène puisque le stockage du courant pose problème.

- La première pile à combustible remonte à 1839 mais les applications décisives datent des programmes spatiaux Gemini et Apollo de la NASA.

- Présent dans 80 pays, le Groupe Air Liquide compte 50 000 collaborateurs et possède plus de 60 stations d’hydrogène à travers le monde. Il fournit déjà 280 piles à combustible, principalement sur des sites Telecom.

- De la production d’hydrogène à l’utilisation, une pile à combustible permet, en moyenne, une réduction de 35 tonnes d’émissions de CO2 par an par rapport à un groupe électrogène.

- Cent stations distribuant de l’hydrogène sont prévues au Japon d’ici à l’an prochain.

- Walmart au Canada, Coca-Cola en Californie et Ikea à Saint-Priest possèdent déjà des flottes de chariots élévateurs à hydrogène.

- On peut trouver de l’hydrogène dans de nombreux produits : certaines huiles, le dentifrice, le chewing-gum et même le chocolat noir.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AddThis Social Bookmark Button